Les excuses de Jean-Luc Delarue n'auront pas suffi. Alors que l'animateur vedette a été interpellé dans le cadre d'une enquête pour trafic de stupéfiants, son émission va être suspendue de la grille des programmes de France 2, d'après RTL.

Mardi, Jean-Luc Delarue avait été placé en garde à vue après que 16 grammes de cocaïne ont été retrouvés à son domicile parisien. L'animateur est sorti, dix heures plus tard, libre, et s'est rendu à l'enregistrement de son émission. "Je présente mes excuses à ceux que j'ai pu offenser ou décevoir. En tout cas, je ne veux pas donner le mauvais exemple", a déclaré le producteur de télévision devant le public de son émission, Toute une histoire, à l'issue d'un enregistrement. L'animateur a reconnu être sous traitement. Il a remercié son public pour sa confiance et assurait qu'il croyait "à la deuxième chance, si vous me la donnez", a-t-il conclu.

LExpress.fr

Les excuses de Jean-Luc Delarue n'auront pas suffi. Alors que l'animateur vedette a été interpellé dans le cadre d'une enquête pour trafic de stupéfiants, son émission va être suspendue de la grille des programmes de France 2, d'après RTL. Mardi, Jean-Luc Delarue avait été placé en garde à vue après que 16 grammes de cocaïne ont été retrouvés à son domicile parisien. L'animateur est sorti, dix heures plus tard, libre, et s'est rendu à l'enregistrement de son émission. "Je présente mes excuses à ceux que j'ai pu offenser ou décevoir. En tout cas, je ne veux pas donner le mauvais exemple", a déclaré le producteur de télévision devant le public de son émission, Toute une histoire, à l'issue d'un enregistrement. L'animateur a reconnu être sous traitement. Il a remercié son public pour sa confiance et assurait qu'il croyait "à la deuxième chance, si vous me la donnez", a-t-il conclu. LExpress.fr