Au départ, elles n'étaient qu'une poignée à rejoindre les manifestations emmenées par les hommes. Puis, portées par le courage de Tawakkul Karman, prix Nobel de la Paix en 2011, elles devinrent des dizaines de milliers à faire entendre leur voix dans un pays en mutation. "Avant, la femme ne devait pas parler ou s'instruire (...), elle ne comptait pour rien, on la méprisait", témoigne, devant la caméra de Manon Loizeau, l'une de ces révolutionnaires voilées. Ce documentaire, centré sur trois personnages féminins absolument déterminés (notamment l'emblématique Tawakkul Karman), donne à voir des images assez étonnantes, notamment ces milliers de femmes en révolte, portant niqab et casquettes en réclamant plus de démocratie. La révolution, malgré le vent de fraîcheur qu'elle amène, n'est pas à l'abri des contrecoups patriarcaux...

  • DOCUMENTAIRE DE MANON LOIZEAU.
  • Ce mardi 19 novembre à 21h45 sur France 5.
Au départ, elles n'étaient qu'une poignée à rejoindre les manifestations emmenées par les hommes. Puis, portées par le courage de Tawakkul Karman, prix Nobel de la Paix en 2011, elles devinrent des dizaines de milliers à faire entendre leur voix dans un pays en mutation. "Avant, la femme ne devait pas parler ou s'instruire (...), elle ne comptait pour rien, on la méprisait", témoigne, devant la caméra de Manon Loizeau, l'une de ces révolutionnaires voilées. Ce documentaire, centré sur trois personnages féminins absolument déterminés (notamment l'emblématique Tawakkul Karman), donne à voir des images assez étonnantes, notamment ces milliers de femmes en révolte, portant niqab et casquettes en réclamant plus de démocratie. La révolution, malgré le vent de fraîcheur qu'elle amène, n'est pas à l'abri des contrecoups patriarcaux...