Dernier film en date d'un Steven Soderbergh dont l'escapade télévisée n'aura duré que le temps de deux mini-séries, The Knick et Mosaic, Unsane présente la particularité d'avoir été tourné sur un iPhone. Surprenant a priori, le choix l'est toutefois un peu moins si l'on considère la nature du projet -un thriller claustrophobe schizophrène à petit budget-, doublée de la propension du cinéaste américain à expérimenter, réaffirmée de Schizopolis en Bubble, et autre The Girlfriend Experience. Soderbergh n'est bien sûr pas le premier à tourner un film sur téléphone portable, mais si la production est relativement conséquente (le Forum des images, à Paris, lui consacra même le festival Pocket Films de 2005 à 2010), rares sont ceux à avoir tenté le format long métrage: Joseph Morder, avec son journal filmé J'aimerais partager le printemps avec quelqu'un; Jafar Panahi, associé à Mojbata Mirtahmasb, pour Ceci n'est pas un film (le recours (partiel) au portable étant la réponse la plus adaptée à l'assignation à résidence et à l'interdiction de filmer que lui imposaient les autorités iraniennes); Hooman Khal...