Il était une fois... l'été 2019 des médias et des réseaux sociaux. On y vécut une période de grandes tribulations, on y connut l'instabilité émotionnelle et les querelles idéologiques. La sociologie de comptoir y devint un sport de combat. La dernière comédie pop-corn trash de Quentin Tarantino mettant en scène deux losers fictifs et une bande de meurtrières bien réelles fut décrite comme "une glorification du mâle alpha". La séparation de Miley Cyrus et Liam Hemsworth fut considérée non plus comme de la simple barbaque pour tabloïds mais carrément comme "un coup dur pour le patriarcat". D'abord sur les réseaux sociaux, ensuite dans un journal britannique de premier plan, une jeune journaliste de type "woke" se permit aussi de se demander publiquement pourquoi il n'y avait pas plus de "personnages interprétés par des acteurs de couleur" dans la série Chernobyl; ce carton produit par la chaîne HBO et acclamé pour son ultra-réalisme et son sens du détail historique. Forcément, dans la foulée, on s'invectiva, on s'insulta. Il reste permis de ...