Il s'agit d'un sursaut pour Netflix, qui va déjà perdre Friends en fin d'année, ainsi que The Office à partir de 2021, soit les deux séries les plus regardées sur sa plateforme.

Les droits de diffusion numérique de Seinfeld sont actuellement détenus par une autre plateforme, Hulu, filiale de Disney, depuis 2015.

Le montant de la transaction n'a pas été communiqué. NBCUniversal a déboursé 500 millions de dollars sur cinq ans pour The Office et WarnerMedia 425, également sur cinq ans, pour Friends.

Les vieilles séries sont devenues des actifs de prix dans la perspective du lancement, en novembre, des offres vidéo par abonnements d'Apple et Disney, puis de WarnerMedia et NBCUniversal en 2020.

Sony, qui est le véritable propriétaire des droits de Seinfeld et ne fait qu'en autoriser l'exploitation, n'est jamais parvenu à faire décoller sa propre plateforme, PlayStation Vue, et n'avait donc pas intérêt à récupérer l'exclusivité de la série.

Outre Friends et The Office, Netflix va également perdre l'ensemble des catalogues Star Wars, Pixar et Marvel, dont elle diffusait une partie jusqu'ici et qui appartiennent à Disney.