Cette série aux codes soap et docu a installé un ton comique et un format: des sketches se jouant du quotidien de trois noyaux familiaux, entrecoupés de témoignages face caméra en mode confessionnal de téléréalité. L'écriture nous régalait à montrer la manière dont les protagonistes entraient en collision dans...

Cette série aux codes soap et docu a installé un ton comique et un format: des sketches se jouant du quotidien de trois noyaux familiaux, entrecoupés de témoignages face caméra en mode confessionnal de téléréalité. L'écriture nous régalait à montrer la manière dont les protagonistes entraient en collision dans des scènes maîtrisées et rythmées. Alex, la fille nerdy qui essaie de supporter l'immaturité de sa soeur Haley et de son frère Luke, entre son jeuniste invétéré de père Phil et sa control freak de mère Claire. Le jeune Manny, coincé dans le second mariage de sa maman colombienne Gloria avec un type sans surmoi, Jay (Ed O'Neill, sans doute un des comédiens les plus sous-côtés du marché). Et d'autres combinaisons encore, créées pour aller au clash dans un joyeux esprit de dérision documentaire. Pourtant, cette dixième saison amorce l'essoufflement alors que l'écriture cède aux clichés, des défauts supportables s'ils n'occupaient pas tout l'espace grignotant les fulgurances dont le programme est coutumier.