Si tant est qu'ils sont parvenus à rentrer sur les sites. Ceux qui feront plus de 37,5 degrés ou qui tousseront se voyant refuser l'accès sans possibilité de remboursement. "Les gens peuvent ressentir de la joie...

Si tant est qu'ils sont parvenus à rentrer sur les sites. Ceux qui feront plus de 37,5 degrés ou qui tousseront se voyant refuser l'accès sans possibilité de remboursement. "Les gens peuvent ressentir de la joie dans leur coeur, mais ne peuvent pas être bruyants et doivent éviter les foules", avait insisté Seiko Hashimoto, la nouvelle présidente du comité d'organisation des Jeux Olympiques de Tokyo. Avec l'interdiction de spectateurs étrangers et des enceintes à moitié vides (vous pouvez lire à moitié pleines si vous êtes du genre optimistes), les J.O. s'annonçaient aussi festifs qu'un match de foot à l'AS Monaco. Mais devant la recrudescence des cas de Covid dans le pays et à Tokyo, la Fédération japonaise a fini par imposer le huis clos général et la ville a à nouveau été placée en état d'urgence sanitaire. 122 athlètes belges (67 hommes et 55 femmes), dans 25 sports différents, doivent prendre part à ces J.O. sans public. C'est la plus grande délégation noir-jaune-rouge depuis les Jeux d'Helsinki en 1952.