Ancien exilé, Moutari Wara est autorisé à revenir dans sa ville natale à condition de renoncer à la politique. Mais alors que des élections municipales anticipées se préparent, Aïcha, étudiante en droit, va l'exhorter à rejoindre sa lutte...

Ancien exilé, Moutari Wara est autorisé à revenir dans sa ville natale à condition de renoncer à la politique. Mais alors que des élections municipales anticipées se préparent, Aïcha, étudiante en droit, va l'exhorter à rejoindre sa lutte contre la corruption et le clientélisme. Wara, dont l'action est située dans un pays fictif du Sahel, a pour but avoué de conscientiser les populations sur les enjeux sécuritaires et environnementaux, la corruption, la citoyenneté, la gouvernance, le droit de vote et la condition des femmes. Il est scénarisé par plusieurs auteurs sénégalais, maliens, ivoiriens et nigériens, et réalisé par Toumani Sangaré et Oumar Diack, du collectif français Kourtrajmé. Cette collaboration ancre le propos dans un réel plutôt bien rendu à l'écran. En revanche, ces huit épisodes, rythmés et fluides malgré les thématiques complexes, perdent en véracité quand les acteurs doivent assumer des dialogues trop écrits, déconnectés du langage vivant, donnant à l'ensemble des tournures de film institutionnel.