Le 26 avril 1986, la ville de Prypiat en Ukraine fut le théâtre du plus grave incident industriel de l'Histoire. Alors que l'époque est vouée à l'affrontement sur tous les plans, cette journée va défigurer le monde à jamais. Et aussi définitivement effilocher l'URSS et son système politi...

Le 26 avril 1986, la ville de Prypiat en Ukraine fut le théâtre du plus grave incident industriel de l'Histoire. Alors que l'époque est vouée à l'affrontement sur tous les plans, cette journée va défigurer le monde à jamais. Et aussi définitivement effilocher l'URSS et son système politique exsangue. Alors que la transparence et l'ouverture sont prônées par Mikhaïl Gorbatchev, le réacteur numéro 4 de la centrale Lénine va mettre à mal les nouvelles résolutions. Une ordonnance martiale impose le blackout à toutes les strates de l'État. Le politique impose sa raison. Si l'on sait depuis belle lurette que le mensonge et la dissimulation ont bâillonné la prise de conscience pourtant cruciale des premières heures, le convaincant documentaire de Thibault Ferié n'en reste pas avare en divulgations. Il évoque par exemple la manipulation des chiffres corroborés par les Occidentaux, peu pressés de saborder une industrie encore florissante à l'Ouest. Ou encore l'habileté de l'OMS à détourner le regard afin d'étouffer la contestation naissante. L'agenda du pouvoir ne sera, pas plus demain qu'aujourd'hui, à l'indemnisation des victimes, sacrifiées dans l'ignorance des conséquences sanitaires. La catastrophe aura définitivement cristallisé la gronde d'une colère d'un peuple éreinté. Le système central, tant financièrement que politiquement, ne s'en relèvera pas.