Celui de Sixto Rodriguez, singer songwriter ouvrier de la construction devenu sans le savoir le symbole de la lutte anti-apartheid en Afrique du Sud, et celui de Malik Bendjelloul, réalisateur de documentaires musicaux (sur Kraftwerk ou encore le heavy metal) qui finit par se suicider il y a trois ans à seulement 36 ans. Discours engagé, voix unique, univers psychédélique... Sixto Rodriguez publie deux splendides albums à l'entame des années 70. Mais Cold Fact et Coming From Reality sont boudés par le succès. Confinés à un cruel anonymat. Entre le portrait et l'enquête journalistique, Sugar Man (le titre de l'une de ses plus belles chansons) est une histoire de rendez-vous manqué. Le parcours de vie, dont certains plans ont été tournés à l'iPhone, d'un génial musicien et une plongée dans un pays qui fut longtemps le seul à reconnaître ses talents. Magique.

DOCUMENTAIRE DE MALIK BENDJELLOUL. ****

Ce vendredi 3 mars à 22h40 sur Arte.

Celui de Sixto Rodriguez, singer songwriter ouvrier de la construction devenu sans le savoir le symbole de la lutte anti-apartheid en Afrique du Sud, et celui de Malik Bendjelloul, réalisateur de documentaires musicaux (sur Kraftwerk ou encore le heavy metal) qui finit par se suicider il y a trois ans à seulement 36 ans. Discours engagé, voix unique, univers psychédélique... Sixto Rodriguez publie deux splendides albums à l'entame des années 70. Mais Cold Fact et Coming From Reality sont boudés par le succès. Confinés à un cruel anonymat. Entre le portrait et l'enquête journalistique, Sugar Man (le titre de l'une de ses plus belles chansons) est une histoire de rendez-vous manqué. Le parcours de vie, dont certains plans ont été tournés à l'iPhone, d'un génial musicien et une plongée dans un pays qui fut longtemps le seul à reconnaître ses talents. Magique.