Il n'aura pas fallu attendre très longtemps pour que les grandes marques de l'industrie agroalimentaire récupèrent les trois petites lettres faisant office de blanc-seing et l'appliquent à leur packaging et à leur st...

Il n'aura pas fallu attendre très longtemps pour que les grandes marques de l'industrie agroalimentaire récupèrent les trois petites lettres faisant office de blanc-seing et l'appliquent à leur packaging et à leur stratégie commerciale. Désormais Heinz, Nestlé, Danone et d'autres membres éminents de la malbouffe planétaire ont mis sur le marché des produits estampillés "bio". Plusieurs analystes sont regroupés dans ce documentaire pour expliquer comment chips, bonbons, fromages, céréales, pâtes et desserts issus de processus de transformation demeurent nocifs et usurpent un label vide de sens s'il ne désigne un mode spécifique de production. Toujours plus avides de marchés, les marques industrielles recourent à des emballages malhonnêtes pour préserver leurs sacro-saintes marges. Au-delà des pièges que cette enquête instructive révèle, elle ne fait qu'égratigner la grande distribution et son organisation générale, dont toute dépendance nous écarte inexorablement d'une alimentation saine et naturelle.