Elles sont humoristes, chroniqueuses, autrices, politiciennes. Elles ont un point commun, au-delà d'être des femmes porteuses de message, celui d'avoir subi le déferlement d'une vindicte gorgée de haine et de menaces. Un cyberharcèlement, d'un mépris et d'une violence particulièrement ...

Elles sont humoristes, chroniqueuses, autrices, politiciennes. Elles ont un point commun, au-delà d'être des femmes porteuses de message, celui d'avoir subi le déferlement d'une vindicte gorgée de haine et de menaces. Un cyberharcèlement, d'un mépris et d'une violence particulièrement sexualisés, encaissé sous le feu d'attaques orchestrées (on apprend que l'on qualifie ces croisades de "raids") au travers de ce terrain miné que sont les réseaux sociaux. Cette intimidation, facilitée par la suppression du filtre du contrôle social, inhérente à l'anonymat du Net, est le plus souvent l'oeuvre de quidams qui n'adhèrent pas aux idéaux d'égalité modernes. "Parce qu'un problème qui affecte tant de femmes à travers le monde n'est pas une somme d'incidents isolés, mais un fait de société", Myriam Leroy, Florence Hainaut et leurs intervenantes, au travers de ce documentaire éloquent, refusent de le banaliser. Alors, face caméra, les témoignages crus écorchent tant les oreilles que le coeur. Cette bouffée d'engagement, illustration d'un courage poignant, force les égards. L'intervention bienvenue de représentants d'associations et de collectifs éclaire la responsabilité des plateformes, de la justice et de la société civile. Outil d'utilité publique, "ce film existe pour que ceux qui le regardent ne puissent plus fermer les yeux".