"Hitler a massacré trois millions de Juifs. Nous avons trois millions de toxicomanes. Je serais heureux de les liquider." Ces propos hallucinants sont ceux de Rodrigo Duterte. En 2016, le président philippin lance un...

"Hitler a massacré trois millions de Juifs. Nous avons trois millions de toxicomanes. Je serais heureux de les liquider." Ces propos hallucinants sont ceux de Rodrigo Duterte. En 2016, le président philippin lance une guerre sanglante contre le trafic de drogues et incite la police au meurtre. "Tuez-les, je vous couvrirai." En un an, les forces de l'ordre assassinent plus de 3.000 toxicomanes et dealers. Des milliers d'autres sont abattus par des tireurs masqués. Après l'exécution en 2017 d'un lycéen dans la banlieue de Manille, ce sera la désescalade. James Jones et Olivier Sarbil filment le combat de l'intérieur et suivent Jemar Modequillo, le nouveau chef de la police de Caloocan, épicentre des exécutions sommaires. Un nettoyage qualifié de guerre des classes par les parents des victimes. Une guerre visant évidemment les plus pauvres. Des entraînements musclés à la prison en passant par les interceptions, Philippines, sur ordre du président filme au plus près l'abus de pouvoir. Glaçant.