Sur ces prémices immorales, Petits meurtres entre frères arrose copieusement son scénario de cet humour noir qui rappelle les premières oeuvres de Danny Boyle. La minisérie en quatre épisodes...

Sur ces prémices immorales, Petits meurtres entre frères arrose copieusement son scénario de cet humour noir qui rappelle les premières oeuvres de Danny Boyle. La minisérie en quatre épisodes exploite de manière très plaisante le fil de la culpabilité, de la couardise, de la ruse obséquieuse et de leurs conséquences funestes pour générer une histoire à tiroirs, pleine de surprises et de rebondissements. Certains sont attendus (l'un des frères tombe éperdument amoureux de la nièce du défunt), d'autres beaucoup plus élaborés, alternant clins d'oeil appuyés et réelles trouvailles. Dans cette comédie humaine sombre et cynique où tout le monde en vient au soupçon et à l'aveu de ses mensonges, actrices et acteurs sont au diapason de dialogues savoureux et d'une réalisation globalement bien rythmée, malgré quelques longueurs et redondances.