Le documentaire d'Aurélia Perreau et Alain Mabanckou répond à ces questions et à bien d'autres à travers une galerie de portraits et une compilation de témoignages, la rencontre d'hommes et de femmes aux origines sociales et géographiques bien différentes....

Le documentaire d'Aurélia Perreau et Alain Mabanckou répond à ces questions et à bien d'autres à travers une galerie de portraits et une compilation de témoignages, la rencontre d'hommes et de femmes aux origines sociales et géographiques bien différentes. On croise une petite fille de 8 ans, un ado de Niort, un couple mixte, un aide-soignant, un ancien tirailleur, une journaliste télé, une haute fonctionnaire (rapporteuse à la Cour des comptes) et un des premiers chefs noirs français à décrocher une étoile au Michelin. Mais aussi Yannick Noah, Soprano ou encore Jean-Pascal Zadi. Ils se souviennent des blagues d'enfants et des insultes dans la cour de récréation. Ils partagent leurs expériences traumatisantes et parlent de leurs modèles. Le regard souvent tourné vers les États-Unis, d'Arthur Ashe à Mohammed Ali. "Tout ce qui était disséminé dans la culture pop avait des conséquences concrètes sur les expériences des Noirs à l'époque", explique une intervenante au sujet des années 80, entre un sketch de Michel Leeb, La Machine avalé de Dorothée et Y'a des Papous de Marie Dauphin. Nécessaire alors que 49,9% des Noirs disent encore avoir été victimes de discrimination au travail.