Pablo Larraín a trouvé une bien belle et très juste manière de rendre hommage au grand poète chilien engagé Pablo Neruda. Il s'est plongé avec son scénariste Guillermo Calderón dans l'oeuvre de l'écrivain, pour que l'univers d...

Pablo Larraín a trouvé une bien belle et très juste manière de rendre hommage au grand poète chilien engagé Pablo Neruda. Il s'est plongé avec son scénariste Guillermo Calderón dans l'oeuvre de l'écrivain, pour que l'univers de l'artiste (prix Nobel de littérature en 1971) s'exprime pleinement dans un film ne se limitant pas à une évocation biographique. Avec une structure non-linéaire qui nous met quelque peu à l'épreuve, mais pour la bonne cause d'une expérience vécue avec intensité sur les pas d'un homme d'exception. Neruda est sénateur communiste quand le général Videla fait interdire le parti (l'époque est à la guerre froide). Il veut rejoindre l'Argentine mais, n'y parvenant pas, il entre en clandestinité. Un jeune policier cherche à retrouver sa trace... Luis Gnecco incarne idéalement le poète, Gael García Bernal jouant l'enquêteur que sa cible fait longtemps tourner en bourrique. L'art et la politique, l'histoire publique et intime sont joliment conjugués dans un film passionnant.