De de Gaulle le pince-sans-rire, véritable showman en conférence de presse et immense chambreur, à Macron le fan d'Audiard avec son humour d'anarchiste de droite qui le dessert, de Jacques Chirac le paillard et le déconneur à François Hollande surnommé "monsieur petite blague", conn...

De de Gaulle le pince-sans-rire, véritable showman en conférence de presse et immense chambreur, à Macron le fan d'Audiard avec son humour d'anarchiste de droite qui le dessert, de Jacques Chirac le paillard et le déconneur à François Hollande surnommé "monsieur petite blague", connu pour son goût de la vanne (il a fréquenté le même lycée que Clavier et Jugnot), le documentaire de Michel Royer passe au crible le sens de l'humour des présidents français. Mitterrand s'en servait comme d'une arme de destruction massive. Un humour de tueur. Une ironie cinglante. "Si Chirac voyage tant, c'est qu'il ne peut pas rester en tête-à-tête avec lui-même. Il n'a rien à se dire." Là où Jacquouille la Fripouille mettait les pieds dans le plat. Comme quand il adressait à un Tony Blair estomaqué: " La cuisine anglaise, au début, on croit que c'est de la merde. Et à la fin, on regrette que ça n'en soit pas..." Ou moquait la taille de ce bon vieux Nico... "Sarkozy faut lui marcher dessus. Et du pied gauche. Ça porte bonheur." Des politiciens et des journalistes (Jack Lang, Roselyne Bachelot, Cyrille Eldin...) décortiquent de leurs commentaires la drôlerie de la Ve République dans ce sympathique docu dit par Charline Vanhoenacker et Didier Gustin... Si on ne juge pas un président à son humour, il reste malgré tout un bon indicateur de sa personnalité.