Le 23 novembre 1970, dans un repli de la baie de Martha's Vineyard (Massachusetts), un navire de garde-côtes américain et un chalutier russe se retrouvent pour accueillir des négociations sur les zones de pêche dans l'Atlantique. Alors que les officiers s...

Le 23 novembre 1970, dans un repli de la baie de Martha's Vineyard (Massachusetts), un navire de garde-côtes américain et un chalutier russe se retrouvent pour accueillir des négociations sur les zones de pêche dans l'Atlantique. Alors que les officiers soviétiques s'apprêtent à regagner leur bateau, le radio-opérateur lituanien Simas Kudirka bondit sur le pont américain. Ce saut est un passage à l'Ouest... Vite avorté, car Simas est récupéré et jugé au pays pour trahison. On le pensait mort, mais il est là, nonagénaire tonique, et il témoigne, reconstituant, in situ, le détail de sa fugue avec une étonnante vivacité. Les acteurs américains de cette journée dingue portent aussi le témoignage ému de leur impuissance à sauver Simas, alors que les images d'archives montrent les remous politiques et la mobilisation de la communauté lituanienne et balte aux États-Unis pour presser le gouvernement d'intervenir. Simas trouvera asile en Terre Promise, mais son étonnement face au gâchis consumériste US n'aura d'égal que sa désillusion. C'est la place du héros et du storytelling qui est questionnée ici, dans le découpage de ce geste fou, de sa symbolique, de ses répercussions et de sa vibration poétique.