Arte a eu la bonne idée de rendre hommage à ce comique si particulier et si tristement passé de mode aujourd'hui que fut Gene Wilder (1933-2016). Lequel est à la fois devant et derrière la caméra pour une variation sur Sherlock ...

Arte a eu la bonne idée de rendre hommage à ce comique si particulier et si tristement passé de mode aujourd'hui que fut Gene Wilder (1933-2016). Lequel est à la fois devant et derrière la caméra pour une variation sur Sherlock Holmes où le frère cadet du détective, Sigerson (joué par Wilder), se voit confier une affaire par son célèbre aîné... avec des conséquences burlesques. Marty Feldman et ses yeux globuleux sont aussi de la partie, reformant un an plus tard le tandem hilarant du génial Frankenstein Junior de Mel Brooks. C'est chez Brooks que Gene Wilder atteint ses sommets d'acteur, dans le film précité mais aussi dans ce régal d'humour noir qu'est Les Producteurs (1968), un des meilleurs films comiques de tous les temps. Mais l'ami Gene promena aussi son humour à la fois tendre et débridé, poétique et névrotique, dans d'autres oeuvres remarquables, comme l'adaptation de Charlie et la chocolaterie par Mel Stuart, en 1971. Un grand du rire, trop modeste et qu'il faut célébrer contre la menace d'un injuste oubli.