Quinze années de guerre ont engendré de ravageuses conséquences pour les femmes irakiennes. Un million d'entre elles y ont laissé leur conjoint. Dans certaines communautés qui interdisent le sexe aux couples non mariés, il est de coutume chiite de pratiquer le...

Quinze années de guerre ont engendré de ravageuses conséquences pour les femmes irakiennes. Un million d'entre elles y ont laissé leur conjoint. Dans certaines communautés qui interdisent le sexe aux couples non mariés, il est de coutume chiite de pratiquer le "mariage de plaisir". Cette pratique, fondée sur des règles religieuses tolérées, permet aux hommes de rémunérer une femme, veuve ou divorcée, pour qu'elle devienne une épouse temporaire. Une union d'agrément toutefois officiellement répréhensible en Irak. Pourtant, comme le dénonce ce remarquable documentaire de la BBC, il apparaît que des guides spirituels peu scrupuleux utilisent secrètement le mut'a afin de s'engraisser aux dépens des femmes fragilisées de leur pays. Afin d'étayer ces allégations de proxénétisme, la journaliste infiltrée, Nawal Al Maghafi n'a nul autre choix que de filmer, à leur insu, les protagonistes de ce commerce sexuel. Des aveux outrageants, qui au fur et à mesure du débat, prennent une ampleur dramatique et révèlent ouvertement que parmi ces filles, dont le corps est littéralement loué, certaines ont à peine neuf ans. Une enquête nécessaire et alarmante, assortie de témoignages glaçants. Un état de fait aussi pitoyable qu'édifiant.