"La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence. Alors des fois, je me permets d'être con." "J'ai retourné ma veste le jour où je me suis aperçu qu'elle était doublée de vison." "Si j'avais été plus joli garçon, j'aurais été mort d'épuisement à l'heure actuelle." "La laideur...

"La connerie, c'est la décontraction de l'intelligence. Alors des fois, je me permets d'être con." "J'ai retourné ma veste le jour où je me suis aperçu qu'elle était doublée de vison." "Si j'avais été plus joli garçon, j'aurais été mort d'épuisement à l'heure actuelle." "La laideur est supérieure à la beauté en ce sens qu'elle dure." Obsédé textuel qui a joué avec les mots et les modes, Serge Gainsbourg avait un inimitable sens de la formule. C'est ce Gainsbarre, king de la punchline (et pionnier du rap?), que tente de raconter le journaliste et animateur de radio, producteur-réalisateur et auteur compositeur Stéphane Basset. L'idée était plutôt bonne et originale mais le résultat "tombe un peu des mains" entre les commentaires de l'inécoutable Élodie Frégé (top crédibilité...) et de l'instagrameuse Audrey Gagnaire, observatrice des ruptures et râteaux qui publie sur son compte TejParTexto des punchlines reçues par SMS en guise de séparation. Pas convaincu que Gainsbourg se serait abonné. Non, l'occasion est surtout ici d'épingler la programmation spéciale consacrée par la RTBF au génie disparu il y a maintenant 30 ans. Archives de la SONUMA (23h55), Hep Taxi! avec Jane Birkin (dimanche 20h35), journée spéciale sur Classic 21 (le 2 mars) et programmes de circonstance sur Musiq3 (Un air de déjà vu, Un air de famille).