La cinquième et dernière saison des mésaventures d'Issa et son groupe d'amis millennials black de Los Angeles démarre alors qu'elle est invitée à un week-end d'anciens de son université. Dans un panel d'entrepreneurs (statut jusqu'auquel elle s...

La cinquième et dernière saison des mésaventures d'Issa et son groupe d'amis millennials black de Los Angeles démarre alors qu'elle est invitée à un week-end d'anciens de son université. Dans un panel d'entrepreneurs (statut jusqu'auquel elle s'est hissée non sans craintes d'imposture), suite à une question, elle balbutie: "Suis-je sur le bon chemin? (...) Je n'en sais rien. Honnêtement, il n'y a jamais aucun moyen de savoir si vous avez fait le bon choix. Peut-être je vais me réveiller demain en réalisant que j'ai foiré tout mon temps." Cette scène magistrale encapsule le génie d'une série et de son autrice qui ont réussi à métaboliser l'autodépréciation et ses déterminismes systémiques. Plus encore, Issa Rae a livré les raisons de se réjouir de la moindre victoire sur elles et de se méfier des toxicités mutuelles. De ses débuts il y a dix ans aux manettes de la websérie Awkward Black Girl au terme d' Insecure, une des meilleurs séries des années 2010, Issa Rae, qui nous a appris l'indulgence envers nos erreurs et nos illusions d'estime de soi, est devenue l'autrice comique d'une génération ultrasensible.