Issu de la même série documentaire (Classic Albums) dont on vous parlait il y a quelques semaines à travers Goodbye Yellow Brick Road d'Elton John, ce docu raconte le mythique Transformer de Lou Reed. Et il y a des choses ...

Issu de la même série documentaire (Classic Albums) dont on vous parlait il y a quelques semaines à travers Goodbye Yellow Brick Road d'Elton John, ce docu raconte le mythique Transformer de Lou Reed. Et il y a des choses à dire de cet hommage à la scène warholienne enregistré à Londres avec David Bowie et Mick Ronson. Cette parade de freaks qui venaient des quatre coins, obscurs, de la société et fréquentaient la Factory. Filmé au plus près, la peau tannée par le temps, Reed se souvient et joue ses morceaux à la guitare acoustique entre deux séquences d'archives et des images d'un New York disparu. Dans ce making of amélioré (débarrassé des aspirations mercantiles qui accompagnent généralement l'exercice), Herbie Flowers montre comment est née la ligne de basse de Walk on the Wild Side. Le photographe Mick Rock raconte la pochette de l'album (qui a inspiré Tim Curry pour The Rocky Horror Picture Show). Outre ses principaux géniteurs, on croise même quelques-uns des personnages qui peuplent ce chef-d'oeuvre du rock. Vicious...