Le tournage en 1951 du film fameux de John Huston The African Queen, avec Humphrey Bogart et Katharine Hepburn, fit l'objet d'une évocation saisissante (quoiqu'indirecte) dans le livre de Peter Viertel White Hunter,...

Le tournage en 1951 du film fameux de John Huston The African Queen, avec Humphrey Bogart et Katharine Hepburn, fit l'objet d'une évocation saisissante (quoiqu'indirecte) dans le livre de Peter Viertel White Hunter, Black Heart. Viertel était présent durant le tournage et le John Wilson de son bouquin tient évidemment beaucoup de John Huston. L'adaptation réussie de -et avec- Clint Eastwood ne peut qu'intéresser les cinéphiles amateurs de récits à clé. Mais elle séduira aussi un plus large public captivé par les thèmes et les paysages visités dans le film. C'est avec plaisir que l'on suit les péripéties d'un tournage africain où le réalisateur s'intéresse parfois plus à la chasse à l'éléphant qu'à son travail cinématographique. Une attitude que conteste un jeune scénariste ne voyant pas l'intérêt de tuer des animaux pour le "sport"... Eastwood maîtrise bien les enjeux d'un spectacle aux résonances multiples, et qui lui tient visiblement à coeur.