"C'est une soirée réservée aux habitués." "Votre tenue ne correspond pas aux standards de l'établissement." "Vous avez l'air un peu fatigué." "Vous pouvez tous rentrer sauf votre pote. Il est trop bourré." On a tous eu droit un soir au "Désolé ça ne va pas être possible" contrit d'un portier de nuit. Si des personnalités comme J...

"C'est une soirée réservée aux habitués." "Votre tenue ne correspond pas aux standards de l'établissement." "Vous avez l'air un peu fatigué." "Vous pouvez tous rentrer sauf votre pote. Il est trop bourré." On a tous eu droit un soir au "Désolé ça ne va pas être possible" contrit d'un portier de nuit. Si des personnalités comme Justin Trudeau et le pape François ont exercé cette noble profession, le documentaire de David Dietl raconte le quotidien, la vie, le parcours et la philosophie de trois videurs berlinois. "Je ne bois pas d'alcool. Je ne pouvais pas faire barman vu qu'il doit goûter ses cocktails. Et je ne m'y connaissais pas assez en musique pour devenir DJ. Comme j'ai toujours été grand et costaud et que je n'ai pas peur des confrontations, il me restait la porte", résume Frank Kunster, avec son physique de Garçon Boucher. Frank est artiste à ses heures perdues. Comme Sven Marquardt, célèbre gardien du Berghain reconnaissable entre mille avec son tatouage facial et son sac à main Louis Vuitton. "Nous avons la responsabilité de faire une sélection qui permette à tout ce petit monde de s'épanouir totalement" , dit l'un. "De règlement, il n'y en a pas. Ce qui est certain, c'est que ce qui se passe à l'intérieur reste à l'intérieur", dit l'autre. Avec Smiley Baldwin, un ancien de la police militaire, ils dévoilent leurs méthodes de travail et leurs activités parallèles, évoquent les risques du métier et se souviennent avoir terminé calmement dans la salle d'attente d'un hosto avec des mecs qui leur avaient brisé la mâchoire... Un triple portrait surprenant.