Et une marge de progression qui s'est confirmée d'une saison à l'autre, pour aboutir à cette ultime livraison jouissive dans son cocktail d'action, d'humour et de surnaturel -même ...

Et une marge de progression qui s'est confirmée d'une saison à l'autre, pour aboutir à cette ultime livraison jouissive dans son cocktail d'action, d'humour et de surnaturel -même si le tropisme jeunes, beaux et musclés en jette un peu trop en mode 90210. Au-delà de l'énigme de Coulson (plusieurs fois mort et réapparu), les arcs de Yo-Yo (Natalia Cordova-Buckley), Mack (Henry Simmons), May (Ming-Na Wen), Daisy (Chloe Bennet), Fitz (Iain De Caestecker) ou Jemma (Elizabeth Henstridge) ont tant évolué que, de futiles et gauches, ils sont devenus attachants. La série, qui élève au rang de super-pouvoirs des qualités telles que l'empathie ou la compassion, indique aussi combien ce monde a abdiqué son humanité la plus élémentaire et questionne la nécessité de le sauver de lui-même.