À Arnsdorf, dans le land de Saxe, en 2016, quatre hommes tabassent et traînent dehors un jeune demandeur d'asile irakien qui vient de provoquer un incident dans un supermarché avant de l'attacher à un arbre. Postée par un témoin, une vidéo de l'altercation divisa à l'époque les réseaux sociaux, partagés ent...

À Arnsdorf, dans le land de Saxe, en 2016, quatre hommes tabassent et traînent dehors un jeune demandeur d'asile irakien qui vient de provoquer un incident dans un supermarché avant de l'attacher à un arbre. Postée par un témoin, une vidéo de l'altercation divisa à l'époque les réseaux sociaux, partagés entre indignation et soutien massif aux quatre agresseurs. Deux ans plus tard, Mario Pfeifer se saisit de ce fait divers sordide (atteint de troubles psychiques, Shabbaz a été retrouvé mort, probablement de froid, dans les bois quelques jours avant l'audience) et questionne le traitement des étrangers en Allemagne dans une oeuvre présentée à la Biennale d'art contemporain de Berlin. Pfeifer propose une reconstitution théâtralisée des faits tandis que dix exilés ou migrants confrontent leur lecture de la tragédie à l'aune de leur propre histoire. Adaptation à l'écran de cette création, Again recontextualise le drame et retrace le parcours du jeune réfugié. Il interroge les responsabilités de chacun, le concept de courage civique et d'autojustice. Un tandem intervient, arrête les scènes, pose des questions et éclaircit la situation, dévoilant les difficultés d'un homme qui n'est pas apte à s'autogérer et qui s'est retrouvé livré à lui-même. " Un Allemand aurait sans doute été recherché avec un hélicoptère et une caméra thermique", commente l'une des intervenantes quant à la disparition qui a débouché sur son décès. Un docu intéressant à la forme déroutante.