Tout sur Wes Anderson

Intuitivement, on a l'impression que le secteur culturel est toujours en convalescence, frappé par un Covid long qui le laisse groggy certains jours. Les bonnes surprises ici et là (un concert de Sébastien Tellier à guichets fermés aux Nuits Bota, une salle remplie jusqu'au dernier balcon à la Monnaie pour The Time of Our Singing...) n'effaçant pas une impression générale de ralentissement, voire d'enlisement, forgée au gré des rumeurs alarmistes et de certains indices comme une visite quasi privée un dimanche au Wiels ou des travées clairsemées à l'UGC Toison d'Or un mercredi soir.

Tout au long de cette 74e édition du festival de Cannes, retrouvez les impressions de nos envoyés sur place, Jean-François Pluijgers et Nicolas Clément. Le tout regroupé dans un tableau pratique, mis à jour quotidiennement.

La 74e édition du Festival de Cannes, qui s'ouvrira mercredi soir sur Annette, la comédie musicale de Leos Carax, s'annonce pléthorique. À la suite de Joachim Lafosse, dont Les Intranquilles est sélectionné en compétition, le cinéma belge y sera fort bien représenté...

4 star star star star star

Wes Anderson signe avec Moonrise Kingdom une des plus belles perles de son cinéma hautement personnel et néanmoins des plus accessibles.

Du 20 au 26 août prochain, le festival Hide and Seek investira Bruxelles. Sa marque de fabrique? Les lieux inattendus. Derrière ces espaces cachés, des histoires. On en a sélectionné trois. Quand Benoit Poelvoorde s'électrocute à l'ULB ou que la Belgique manque la guerre civile à cause d'un enterrement...

Globalement décevante, la 68e Berlinale s'est inscrite au moment du verdict dans la marche féminine du temps, sacrant la Roumaine Adina Pintilie pour le controversé Touch Me Not. Survol et retour en images sur quelques films attendus sur nos écrans...