Tout sur Victor Polster

Candidat belge tout juste écarté des Oscars, Girl, le premier long métrage-tourbillon de Lukas Dhont, sera diffusé sur le territoire américain dès janvier via Netflix. Comment fait-on campagne au pays de l'oncle Sam avec un petit film d'auteur issu du Vieux Continent? Éléments de réponses depuis les entrailles de la Mecque hyper industrialisée du cinéma mondial.

Netflix veut moins de nudité, tandis que la commission de classification des films veut que la scène de fellation soit remontée. Mais le film de Lukas Dhont est encore en lice pour être nommé à l'Oscar du meilleur film en langue étrangère.

Girl, le premier long métrage de Lukas Dhont, figure parmi les cinq nommés dans la catégorie du meilleur film aux European Film Awards, a-t-il été annoncé samedi midi au festival du film européen de Séville (Espagne). Il fait aussi partie des candidats à l'European Discovery Award, qui récompense le premier film d'un réalisateur européen. Son acteur principal, le Belge Victor Polster, concourra, lui, au titre de meilleur acteur.

Le Festival de Cannes a placé les femmes en première ligne tout en constatant la désaffection des studios américains. Ce qui n'a pas empêché la sélection de globalement séduire, révélant au passage le cinéaste belge Lukas Dhont.

Fulgurante révélation androgyne du film Girl, le Belge Victor Polster, seize ans à peine, a remporté l'unique prix d'interprétation décerné cette année par la section Un Certain Regard.

Prix d'interprétation et prix Fipresci dans la section Un Certain Regard, Queer Palm 2018 et surtout Caméra d'or: Girl, le premier film du jeune Gantois Lukas Dhont, a emmené avec panache une délégation belge de très belle tenue cette année sur la Croisette.

Victor Polster a remporté vendredi le prix d'interprétation dans la section "Un Certain Regard" du Festival de Cannes pour son rôle dans le film "Girl" du Belge Lukas Dhont. L'adolescent de 16 ans y incarne Lara, qui rêve de devenir danseuse étoile alors qu'elle est née dans le corps d'un garçon et qui se lance à corps perdu dans cette aventure avec le soutien de son père (Arieh Worthalter).

Après Marta Bergman et Seule à mon mariage à l'ACID jeudi, Lukas Dhont et le secouant Girl à Un Certain Regard samedi, c'était au tour de Guillaume Senez de présenter Nos batailles ce dimanche en séance spéciale à la Semaine de la Critique.

"Girl" du Belge Lukas Dhont a été ovationné samedi à l'issue de sa projection dans le cadre de la prestigieuse section "Un Certain Regard" du Festival de Cannes. En larmes, le réalisateur et les acteurs ont été applaudis pendant près d'un quart d'heure par le public.