Tout sur Toni Morrison

Dessinateur au trait libéré, le Belge Pascal Lemaître met son art au service des textes des grands auteurs, de Toni Morrison à Stéphane Hessel. Rencontre sous le signe de la modestie.

Si le racisme pouvait être éradiqué avec des arguments cartésiens, cela se saurait. Mais parce qu'il se nourrit de fantasmes, de stéréotypes et de sentiments grégaires comme la peur de l'inconnu, son blindage résiste aux assauts les plus rationnels. Qu'ils soient juridiques, économiques ou moraux.

Porteuse de 11 romans parmi lesquels les grands Beloved, Jazz ou Home, d'essais comme Playing in the dark ou L'Origine des autres, de livres pour enfants et de pièces de théâtre, Toni Morrison est décédée ce 5 août à New York, à 88 ans. Née le 18 février 1931 à Lorain dans l'Ohio sous le patronyme Chloe Anthony Wofford, l'immense autrice afro-américaine, figure magnétique et conscience morale, prix Nobel de Littérature en 1993, laisse un héritage vibrant et pluriel. Quatre raisons de la (re)découvrir.

Toni Morrison, seule auteure afro-américaine à avoir reçu le prix Nobel de littérature, est morte "paisiblement la nuit dernière, entourée de sa famille et de ses amis" à l'âge de 88 ans, a annoncé sa famille. "La jeune génération ne s'intéresse pas à la mécanique raciste", nous disait-elle lors du grand entretien qu'elle nous accordait il y a quatre ans, à l'occasion de la sortie de son dernier roman, Délivrances. Le revoici.

Dans ce roman culte de 1937, Zora Neale Hurston dote son héroïne d'un libre arbitre rayonnant et salutaire et nous acquiert à sa cause.

"Les minorités ne croient non seulement plus aux beaux discours qui tentent de sauver les apparences, mais ont développé une sorte d'allergie qui les amène à se recentrer sur de nouveaux modèles identitaires centripètes."