Tout sur Théâtre National

[Critique théâtre] Frankenstein miniature

En parallèle à la création mondiale de l'opéra de Mark Grey, la compagnie Karyatides présente à la Monnaie une version de chambre de Frankenstein, mêlant habilement théâtre d'objet et chant lyrique.

Critique scène: Une voix pour Ali

Le Choeur d'Ali Aarrass, mis en scène par Julie Jaroszewski, donne une voix, à travers celle d'une vingtaine de femmes, à un homme prisonnier, citoyen belgo-marocain que la Belgique n'a pas aidé. Et offre en passant un fameux cours d'Histoire.

Dans les pas de Sylvia Plath avec Fabrice Murgia

Fabrice Murgia met en scène le making of d'un film, où des comédiennes tentent de retracer l'existence de la poétesse Sylvia Plath. Nous avons suivi, une année durant, l'élaboration de ce spectacle musical très ambitieux. Et très féminin.

Critique théâtre: Une fête qui craque

La Noce des petits bourgeois de Brecht se célèbre en lituanien dans cette adaptation d'Oskaras Korsunovas. Un régal de jeu d'acteurs présenté au Festival de Liège avant le National.

Bertrand Belin occupe tous les terrains

Un film (Ma Vie avec James Dean), un livre (Grands Carnivores), un disque (Persona) et un spectacle autour de Bowie présenté au Théâtre National (Low/Heroes)... Bertrand Belin se multiplie et varie les plaisirs. Conversation au long cours...

Critique théâtre: Jeunes pousses sauvages

Quand un dîner d'anniversaire se fait banquet cannibale. On est sauvage comme on peut du Collectif Greta Koetz raconte le basculement dans une folie toute animale, la question de l'émancipation en filigrane.

L'agenda sorties

Ramdam, Actionnaires, Bauhaus, Courts mais trash... Une grosse douzaine d'idées de sorties culturelles pour les jours à venir, pour entamer 2019 en force.

Lear impériale

Le National entame 2019 avec la création en français de Koningin Lear/La Reine Lear de Tom Lanoye, transposition de Shakespeare au féminin et dans le monde contemporain des tempêtes financières. Dans ces retrouvailles avec l'auteur flamand -après Mamma Medea, le metteur en scène Christophe Sermet fait à nouveau mouche, avec un casting au poil.