Tout sur Sam Mendes

Collant aux guêtres de deux troufions expédiés dans une mission suicide, Sam Mendes signe une immersion virtuose dans le néant de la guerre des tranchées.

Si 1917 de Sam Mendes a recueilli les louanges quasi unanimes de la presse spécialisée, dont Focus, le public de son côté se montre nettement plus circonspect. Voire agacé par cet emballement médiatique qui devrait culminer lors de la cérémonie des Oscars dont il est l'un des favoris. "J'ai rarement été aussi surpris par l'énorme différence entre les propos des critiques et le sentiment d'après séance, nous écrit ainsi un lecteur incrédule. Les décors sont formidables, les effets excellents, mais les divers "épisodes" guerriers ne sont pas crédibles."

S'inspirant des récits de son grand-père, et s'appuyant sur la photographie hantée de Roger Deakins, Sam Mendes signe un film étourdissant, immergeant le spectateur dans le néant de la Grande Guerre où il retrace l'expérience (in)humaine de deux soldats envoyés derrière les lignes ennemies. Magistral.

Once Upon a Time... in Hollywood de Quentin Tarantino et 1917, drame historique de Sam Mendes, se sont illustrés dimanche soir lors de la soirée des Golden Globes, qui lancent traditionnellement la course aux prix cinématographiques à Hollywood, avec en ligne de mire les Oscars.