Tout sur Roy Andersson

Qu'il serve à vous mettre à jour, à occuper vos longues soirées d'hiver où à argumenter vos débats cinématographiques, voici notre traditionnel guide cinéma de fin d'année. Soit 100 films, accompagnés de leur critique, qui nous ont particulièrement tapés dans l'oeil en 2015. Le top 20 est classé par ordre de préférence, la suite est alphabétique.

Il est rare qu'un palmarès de festival de cinéma fasse l'unanimité. Celui de la 71e Mostra de Venise ne souffre pourtant guère de contestation: avec A Pigeon Sat on a Branch Reflecting on Existence, du Suédois Roy Andersson, Lion d'Or amplement mérité, et The Look of Silence, de l'Américain Joshua Oppenheimer, Grand Prix indiscutable, Alexandre Desplat et ses pairs ont salué les deux films ayant laissé la plus forte impression tout au long de cette Mostra.

Le film suédois "Un pigeon assis sur une branche, réfléchissant sur l'existence" de Roy Andersson, a remporté, samedi, le Lion d'or à la Mostra de Venise qui récompense cette année une réflexion sur la condition humaine au style très singulier. Les coproductions belges repartent, elles, bredouilles.