Tout sur Ray Bradbury

Deux semaines et des poussières sous le signe de l'état d'urgence. Après l'excès de confiance crâneuse des premiers jours, symbolisée par ces pelouses ensoleillées prises d'assaut par des citadins déjà confinés tout l'hiver, après la sidération tétanisante qui a vite suivi, déclenchée par la prise de conscience brutale de la gravité de la situation à mesure que tombaient les chiffres et que circulaient les images de villes italiennes fantômes et de corps inertes allongés sur le ventre comme s'ils avaient été mis en hibernation pour un voyage spatial, après ce premier épisode donc où "la vie normale" a basculé, place à présent à une angoisse plus sourde, plus visqueuse.

Marie Darrieussecq s'empare des codes de la science-fiction pour cauchemarder le futur, résolument cyborg, de l'humanité. Un livre urgent.

"Les livres qu'on brûle... une image choc, terrifiante. Si le débat politique a son point Godwin, le discours des idées a son point Bradbury." L'édito de Laurent Raphaël.