Tout sur Pedro Almodovar

Suis-je vieux? C'est le genre de question qu'on se pose avec une pointe d'angoisse à 60, 50, 40, 30, voire 20 ans pour ceux qui, comme James Dean, ont choisi de "vivre vite, mourir jeune et faire un beau cadavre".

Le Festival de Cannes promettait cette année d'être une grande édition et elle l'a été. "La sélection cette année était incroyable", avec "des réalisateurs iconiques, puissants, de nouvelles voix du monde entier", a déclaré samedi soir le président du jury Alejandro Gonzalez Iñarritu, avant de donner le palmarès.

Le jury présidé par Alejandro Gonzalez Inarritu a rendu une copie globalement conforme aux attentes, couronnant le Coréen Bong Joon-ho pour l'épatant Parasite

4 star star star star star

DRAME | Que peut un réalisateur quand il semble avoir déjà tout dit? Cette question, Pedro Almodovar y apporte une réponse particulièrement inspirée dans son 21e long métrage, ce Douleur et gloire qui, non content d'apparaître à certains égards comme la somme de son oeuvre, de La Loi du désir à La Mauvaise Éducation, traduit aussi les interrogations de son auteur, qui signe là peut-être son film le plus intimement personnel, une sorte d'autoportrait ciselé, tout en maîtrise non ostentatoire, au prisme déformant et revigorant de la fiction.

Jury annoncé, sélection complétée: le décor est désormais planté pour le 72e Festival de Cannes, qui s'ouvrira le 14 mai, Quentin Tarantino et Abdellatif Kechiche venant rejoindre la liste des réalisateurs prestigieux en compétition, aux côtés de Pedro Almodovar, Ken Loach ou des frères Dardenne.