Tout sur Magnus

Depuis hier soir, au Vooruit de Gand, le festival pionnier des musiques électroniques danse sa dernière danse. Ce soir, à 18h, il refermera définitivement son carnet de bal.

C'est l'un des paradoxes de l'époque: au plus elle se dématérialise, au plus la musique a besoin d'images. C'est bien simple, plus un seul single ne peut se passer de son clip. Avantage: la réalisation de vidéos un peu chiadées coûte aussi de moins en moins cher. L'une des solutions étant d'ailleurs de se fournir directement dans les banques d'images libres de droit (ou pas).