Tout sur La Muerte

Du rap, du métal, de la pop, de la folk...: petit tour au rayon nouveautés belges avec Caballero et JeanJass, Alek et les Japonaises, Run Sofa, La Muerte, Valley of Love, A Boy With a Beard, Condore, Pale Grey, Whatever!, François Bijou, Elvin Byrds et, last but not least, Zwangere Guy.

Quand on pense aux origines du skateboard, on pense forcément à la Californie où le "roll-surf" comme on l'appelait a vu le jour à la fin des années 50. Vingt ans plus tard, la vague déferlait sur la Belgique. Premiers skateparks, premiers championnats et même premières planches made in Belgium.

Pas toujours simple de se faire une place quand on décide de se lancer dans le rock. A fortiori quand on a pris le pli de le pratiquer par ses extrêmes. Metal, stoner, doom, noise, hardcore... Autant de musiques qui font beaucoup de bruit, mais que l'on n'entend pas toujours bien dans le paysage musical belge. On saluera donc comme il se doit le Loud program, concocté par Cours-Circuit.

Tout l'été, on vous dévoile les secrets de fabrication des chansons d'une poignée de groupes belges dans une série d'interviews-fleuves. Quatrièmes à se prêter à l'exercice: les revenants de La Muerte, cultissime gang burné de la fin des 80's dont le retour aux affaires a tout du miracle.

Nouvelle initiative lancée parallèlement aux Nuits Bota, les VR Sessions s'invitent chez les artistes belges (mais pas que) pour une série de mini-concerts en immersion. Premières étapes: La Muerte et Blondy Brownie, feat. Antoine Wielemans (Girls in Hawaii).

Lundi aux Nuits Botanique, les formations du cru s'enchaînaient et se chevauchaient. Les choix cornéliens en perspective ne nous ont pas pour autant empêché de voir des fragments de concerts de 7 des 11 groupes programmés. Comptes-rendus express.

Peter Gabriel et La Muerte, même combat? Celui en tout cas de privilégier la sortie vinyl only accompagnée d'un accès digital. Et de ringardiser le CD via la notion d'objet précieux. Des histoires de rééditions au-delà du simple deal commercial.

4 star star star star star

ROCK | Adopter un python, immoler une chèvre, renifler de l'essence, lécher un western, adhérer au MR: écouter l'album live de La Muerte, c'est passer par des pensées confuses, avec cette sensation bifide de goinfrer une tranche de grand guignol et une autre de rock'n'roll agité.

La Muerte crame ses années 80-90 "entre Salvador Dali et les Stooges" en snipers du plomb fondu, puis se sépare. Les deux fondateurs bruxellois, alliés à trois nouveaux venus métalleux, ramènent aujourd'hui leur terror'n'roll à l'AB.

Se devant de faire douter Theo Francken quant à sa valeur ajoutée, Deejay Kwak nous refile les clefs de ses paradis. In My Hard Drive, S04E06.