Tout sur Intime Festival

L'Intime festival de Namur a beau avoir montré à chaque fin d'été depuis sa création en 2013 une ligne au sérieux impeccable, il n'en reste pas moins chapeauté par Benoit Poelvoorde, et l'esprit décalé, rigolard et borderline de Monsieur Manatane infuse logiquement aussi sur la programmation de son festival littéraire.

Lire, ce n'est pas que cette activité intimiste et muette, que ce dialogue imaginaire, jalousement protégé par les portes d'une chambre, les coussins d'un canapé. Lire, c'est aussi parfois aller écouter lire. Une conviction de l'Intime festival de Namur, qui a fait des lectures de romans par de grands comédiens l'une de ses lignes de force.

Auteur de L'Été des charognes, un premier roman remarqué pour sa violence, sa singularité et sa puissance poétique, Simon Johannin sera l'un des invités à la table de Benoît Poelvoorde à l'Intime Festival de Namur. Portrait de l'artiste en jeune homme.

Initié il y a quatre ans déjà par un Benoît Poelvoorde que l'on découvrait lettré boulimique et prosélyte, l'Intime Festival a depuis bouclé au Théâtre de Namur trois éditions pleines à ras bord de lecteurs venus parler, écouter et vivre littérature.

Pour la seconde année d'affilée, Benoît Poelvoorde lance une invitation aux lecteurs d'ici et d'ailleurs: se retrouver et se rencontrer autour d'une sélection littéraire, en toute intimité.

Les auteurs Annie Ernaux et Tom Lanoye, les comédiens Niels Arestrup et Anne Consigny ainsi que "l'entarteur" Noël Godin seront les invités de la seconde édition de l'Intime Festival, festival sur la littérature et l'intime dont Benoît Poelvoorde, l'acteur namurois, est le directeur artistique.

Il y a quelques semaines, l'acteur surprenait son monde en annonçant qu'il lançait un festival de littérature inédit au théâtre de Namur - trois jours de lectures et débats où écrivains et éditeurs, mais aussi acteurs et cinéastes people, livreront, en public et en toute décontraction, leurs visions sensibles de romans (bien) choisis. A quelques heures du coup d'envoi de l'Intime Festival, on retrouve Benoît Poelvoorde pour une discussion joyeusement débordante, et forcément inédite, sur une passion méconnue, entre les murs de la jolie librairie namuroise où il a ses habitudes. Car parler littérature, c'est aussi dire beaucoup de soi...