Tout sur Hollywood

Quentin Tarantino signe une oeuvre-somme, hommage ultra-référencé au Hollywood de la fin des 60's. Nostalgique et stylé, mais non moins vain...

Once Upon a Time... in Hollywood de Quentin Tarantino et 1917, drame historique de Sam Mendes, se sont illustrés dimanche soir lors de la soirée des Golden Globes, qui lancent traditionnellement la course aux prix cinématographiques à Hollywood, avec en ligne de mire les Oscars.

Damant le pion aux super-héros de tout poil, le film de Todd Phillips s'est érigé en phénomène de société, miroir de la noirceur et des inégalités du monde.

L'actrice hollandaise Carice van Houten impressionne en thérapeute qui développe une obsession malsaine pour un de ses patients, violeur en série, dans le très inconfortable Instinct. Rencontre.

Sous orchestrations sympho-synthétiques parfois emphatiques, ce double album tente aussi d'absoudre le chagrin du fils disparu. Aussi émouvant qu'éprouvant.

Un film de Vikings avec une héroïne homosexuelle se battant contre le patriarcat, l'apparition de héros LGBT dans les films Marvel... Ces annonces restent encore exceptionnelles par leur rareté aujourd'hui. La représentation des minorités sexuelles dans le cinéma mainstream hollywoodien est encore trop rare mais évolue à petits pas.

Plus que trois semaines avant de découvrir le dernier film de Quentin Tarantino qui fait tant parler de lui depuis sa première présentation à Cannes en mai dernier. D'ici là, le réalisateur a élaboré une liste de dix films à voir ou revoir avant de se plonger dans Once Upon a Time... in Hollywood.

On le sait, il l'a dit et ne revient pas sur sa décision: Tarantino mettra fin à sa carrière après avoir réalisé dix films. En pleine promotion de Once Upon a Time... in Holywood, son neuvième film, le réalisateur est très souvent questionné sur la suite (et fin) de sa carrière. D'interviews en interviews, il en révèle chaque fois plus sur sa réflexion qui ne semble pas encore avoir abouti à une idée précise.