Tout sur Hélium

Avant la musique, il y avait le dessin. Il est d'ailleurs toujours très présent chez Philippe Katerine, qui n'a jamais arrêté. "Même si mon niveau n'a pas trop évolué: il est toujours celui que j'avais à seize ans."