Tout sur Festival de Deauville

James White, le turbulent premier film de Josh Mond, dresse le portrait sous speed d'un jeune new-yorkais à la vie dissolue violemment confronté à sa tristesse et à ses peurs. Enorme coup de coeur!

Double ration d'Eli Roth, le réalisateur de Cabin Fever et Hostel, ce week-end à Deauville avec les premières du joyeusement kinky Knock Knock et surtout de The Green Inferno, inspiré du Cannibal Holocaust de Ruggero Deodato. Verdict.

Ovationné en séance publique, le Whiplash de Damien Chazelle, véritable bête de festivals, est sur toutes les lèvres à Deauville, et part grand favori pour la récompense suprême de cette 40e édition de l'événement cinéphile normand.

Soirée musclée lundi à Deauville avec l'hommage à l'immense John McTiernan et la projection hors compétition de Camp X-Ray, premier long métrage de Peter Sattler avec Kristen Stewart en G.I. Jane de Guantanamo sévèrement burnée.

À Deauville, Things People Do, le premier long métrage de Saar Klein, monteur ayant fait ses classes chez Terrence Malick, chronique le passage du côté obscur de la force d'un bon père de famille sans emploi. Ambiance...

Le jury du festival du Cinéma américain de Deauville a couronné Night Moves de Kelly Reichardt. Avec deux trophées, Fruitvale Station de Ryan Coogler est l'autre grand gagnant de cette 39e édition.

Pour la 37ème fois, le festival du cinéma américain de Deauville ouvre ses portes du 2 au 11 septembre. L'année 2011 apporte quelques nouveautés à cette tradition bien ancrée dans la station balnéaire française.