Tout sur Dour

Sauf miracle, 2020 sera donc un été sans festivals musicaux. Hormis de rares reports à l'automne -comme les Nuits du Bota- il s'agit d'annulations sèches. Chronique de dernières semaines éprouvantes.

La journée d'ouverture du festival de Dour, le 15 juillet, sera marquée de quatre cartes blanches octroyées à Zwangere Guy, Carl Cox, AZF et Africa Express. Les quatre artistes occuperont chacun une scène, sur laquelle ils auront tout le loisir d'inviter d'autres musiciens voire, pourquoi pas, des représentants d'autres disciplines.

Après son premier passage en 2018, Angèle reviendra sur scène au Dour Festival le 18 juillet 2020. C'est la première fois qu'une artiste belge francophone sera tête d'affiche du festival, qui se déroulera du 15 au 19 juillet.

Dimanche, sans son édenté, la Fat White Family a donné l'un des meilleurs concerts du 31e festival de Dour.

Mercredi, Roméo Elvis, Amelie Lens, Bonobo et Salut c'est cool avaient pris les commandes du festival de Dour. Rap, électro, curation et lisibilité.

Samedi soir, le numero uno du rap game belge a été impressionnant, maîtrisant parfaitement son sujet.

Le soft rock de Jakomo, la pop de Sonnfjord et l'electro vocale de Charlotte Adigéry roulaient pour la première fois à Dour ce jeudi. Examen d'entrée réussi.

Phoenician Drive, Hubert Lenoir, Fontaines D.C., Death Grips. Un jeudi à Dour loin de l'électro et d'Orelsan...

L'un vise les angles et les octogones. L'autre préfère agrandir le cercle. Le premier cherche volontiers l'affrontement. Le second essaie plutôt de rassembler. Mais tous les deux, aussi bien Booba que Fianso, puisque c'est bien d'eux qu'il s'agit, bénéficient d'un respect quasi unanime sur la scène rap française. On a bien chercher à les affronter. Mais c'est comme si les deux patrons du rap jeu avait signé une sorte de pacte de non-agression.

De l'autre côté de la Manche, le renouveau du rock est irlandais. Les jeunes Dublinois de Fontaines D.C. s'apprêtent à faire couler beaucoup d'encre.