Tout sur Delcourt

3 star star star star star

IMAGIER | Que reste-t-il d'une décennie de culture pop, entamée avec le Walkman et achevée avec la GameBoy? Plus de 800 vignettes drôles et flashy dessinées par Pluttark. Incontournable dès 35 ans.

3 star star star star star

HUMOUR NOIR | Sombre dans les premières pages, cet album inspiré du roman de Jean Teulé s'éclaircit progressivement pour suivre l'évolution positive de la trame.

3 star star star star star

ROAD-MOVIE CANIN | Toby adore folâtrer dans la campagne à la recherche de l'odeur de ses contemporains. Truffe au sol, queue en goguette, il piste comme un dératé.

3 star star star star star

Surprenant Bastien Vivès, qui nous avait captivé avec Le Goût du chlore et séduit avec le très sensible Polina. Le voilà de retour avec deux petits volumes dans la section "blogs BD" de Delcourt.

3 star star star star star

HISTOIRE | Retour à Saint-Laurent des Arabes, c'est un peu les vacances avant l'été. Il y a d'abord le bleu de la couverture, un azur qui sent bon la chaleur et le vent sec.

1 star star star star star

AMNÉSIE | Une jeune femme émerge sur un banc parisien. Son esprit? Une page blanche. Dans sa tête, elle n'a plus ni prénom, ni nom, ni adresse, ni boulot, ni même de raison d'être assise là...

3 star star star star star

RÉCIT AUTOBIOGRAPHIQUE | Le vert pisseux de la couverture place d'emblée le lecteur dans l'ambiance: les 140 prochaines pages, il va les passer dans les murs du Centre hospitalier Sainte-Anne, à Paris.

SOÛLOGRAPHIE | Boulet, auteur phare de la collection Shampooing de Delcourt (entre autres), voit en Aude Picault la "dernière grande influence visuelle" sur son propre travail. Les 2 compères se connaissent bien, pour avoir notamment travaillé ensemble sur le collectif Chicou Chicou.

De nombreux dessinateurs se sont attaqués avec succès à la Première Guerre mondiale. Ainsi, il n'y a pas mieux que certains albums de Tardi pour approcher le quotidien des poilus et comprendre l'horreur de la vie dans les tranchées.

Le thème du casse est ressuscité pour la BD, dans une nouvelle série repoussant les limites du genre. Rencontre avec le cerveau de l'opération, le breton David Chauvel.

C'est Fabrice Tarrin qui le précise dès les premières cases: Charlotte Gainsbourg n'est qu'une sorte de catalyseur pour évoquer son enfance. Reste qu'il en parle beaucoup de Charlotte, le dessinateur de Maki le lémurien.