Tout sur Debra Granik

C'est un fait, la famille est désormais un territoire mouvant qui évolue au gré des aléas, des vicissitudes, des envies, des rencontres. Sa composition et sa forme ne sont plus gravées une fois pour toute dans le marbre de la tradition.

Huit ans après Winter's Bone, l'Américaine Debra Granik signe avec Leave No Trace une formidable fable naturaliste sur la question du choix et de la liberté.

Entre rire et drame, cinéma de genre et militantisme, la compétition de la 44e édition du festival de Deauville faisait la part belle aux inadaptés et autres déclassés du système, révélant les jeunes réalisateurs indies qui feront le cinéma US de demain.