Tout sur Damso

Vendredi soir, le rappeur numero uno du Royaume jouait à domicile, rassasiant le public du Palais 12.

Plus de cinq millions de vues en cinq jours. Le clip Rêves bizarres d'Orelsan cartonne. De quoi placer sur orbite la réédition de son album La fête est finie, enrichi de onze chansons inédites, dont ce Rêves bizarres. Comment expliquer ce succès?

La collaboration est aussi inattendue que convaincante: le boss Damso, vainqueur hier soir du Red Bull Elektropedia Award du Meilleur album pour Lithopedion, vient prêter main forte à Orelsan qui s'apprête à sortir une version "Epilogue" de La Fête est finie, aggrémentée de 11 titres bonus dont celui-ci. Et le clip, multipliant les références et les effets tous azimuts, est complètement foufou.

Au moment où sort son nouvel album, Lithopédion, un an à peine après le triomphe d'Ipséité, retour sur le parcours et la méthode Damso. Qui n'a pas eu besoin de la polémique Diables rouges pour truster l'actualité musicale de ces derniers mois...

Bruxellois, Bruxelloises, bombez fièrement le torse, la France salue votre génie. Comme on a encore Coluche collé au plafond, on s'est d'abord méfié, supputant le coup tordu ou la condescendance, mais non, après analyse, cette déclaration d'amour a bien l'air sincère.

Alors qu'Ipséité est devenu disque de platine il y a quelques jours, qu'il sort d'une grosse polémique et qu'il a dévoilé ce qui serait un extrait de la chanson qu'il avait préparée pour la Coupe du monde, Damso a sorti aujourd'hui six nouveaux sons, disponibles sur Spotify, ainsi qu'un clip pour le morceau Mosaïque solitaire.

L'affaire Damso, suite (et sans doute pas fin). Avec cette question dérangeante, noyée dans le procès houleux en sexisme qui monopolise l'attention: en renonçant à lui confier l'hymne des Diables pour la prochaine Coupe du monde, sous la pression insistante des sponsors et des politiques flamands, l'Union belge a-t-elle cédé à un réflexe raciste? Pour le dire autrement, si Damso avait été blanc comme un perce-neige, aurait-il été jeté comme un vulgaire Kleenex?

Esperanzah!, festival qui se veut féministe et programme du hip-hop, analyse les réactions à l'"affaire" Damso à travers le prisme des rapports de domination de genre, mais aussi économique, culturelle et ethnique, bien au-delà du rap. Selon Jérôme Van Ruychevelt, c'est essentiel pour comprendre ce qui se joue actuellement.

Quand François Troukens fait appel aux rappeurs, cela donne une BO 100% hip-hop belge. Avec en tête d'affiche, Damso! Entretien croisé et exclusif avec celui qui a braqué tout le rap francophone...

Trois ans avant la naissance de Damso, le 2 Live Crew mélangeait déjà le boulard au hip-hop. Cela avait fait scandale et des leçons en avaient été tirées. Des leçons que tout le monde semble aujourd'hui avoir oubliées, alors qu'elles restent pourtant primordiales. Me so horny, me explain you long time, c'est le Crash Test S03E13.