Tout sur Culture

La programmation urbaine du BSF opposait Belgique et France jeudi dernier. Avec d'un côté La Smala ou Roméo Elvis, et de l'autre Orelsan, unique Gaulois dans la cour du Lion. Nous avons recueilli les préférences des festivaliers, pas à court d'arguments pour défendre leurs artistes.

Jeudi dernier, sur la Place des Palais (Ethias Stage), la plus grande scène du Brussels Summer Festival a accueilli le versant hip-hop de sa programmation. La Smala, Roméo Elvis et Orelsan ont successivement offert des performances efficaces sans oublier de chérir, sans compter, la capitale belge.

En plein milieu du Brussels Summer Festival, Focus Vif a voulu faire un premier point de cette édition 2018 reliftée : passage de dix à cinq jours, diversification qui lorgne vers la musique urbaine... Autant de choses que nous avons évoquées avec Fabrizio Gentile, nouvel artisan du festival made in Brussel.

Samedi, les Ardentes ont joué à guichets fermés, continuant d'appuyer sur le touche hip hop, mélangeant rap des familles (Bigflo & Oli), stars des réseaux (Prime), pros du sale (Niska). Et, en bout de course, Orelsan pour mettre tout le monde d'accord

Il y a des moments où il ne sert à rien de résister. Vendredi soir, aux Ardentes, il y avait MC Solaar, Wiz Khalifa. Mais c'est le foot qui a tout emporté.

La rencontre de Josh Homme et de Spider-Man, les prompteurs d'Alice in Chains et le clin d'oeil de Gorillaz à Eden Hazard... Werchter 2018, day one.

L'annonce de l'ouverture d'un musée sous le lac Titicaca, en Bolivie, nous a donné envie d'explorer les mondes multiples du tourisme de masse. Top 5 des projets de musée qui ont poussé les concepts loufoques un peu trop loin

Comme chaque année, le 31 octobre, les citrouilles sont de sortie et les enfants viennent sonner aux portes de leurs voisins pour récolter des bonbons. Pour ceux qui resteront chez eux sous une bonne couette, voilà dix épisodes de séries à revoir pour rire et frissonner.