Tout sur Covid

Après l'annulation des festivals Graspop et Rock Werchter ainsi que le report de Tomorrowland au nord du pays, les festivals francophones de musique sont toujours dans l'inconnu quant à leur avenir proche. Fondée dans le contexte de la crise, la fédération des festivals de musique Wallonie-Bruxelles (FFMWB) demande aux autorités d'apporter rapidement la clarté dont le secteur a besoin.

Hop, un mois de plus sans bar et voilà donc un Crash Test S06E26 sous forte influence Adam Curtis où il est question de Claude Chabrol, de 1973, de Daft Punk, de Can't Get You Out Of My Head, de Covid, d'avenir sinistre et du besoin impérieux d'en discuter au comptoir. On en reprend un?

Alors que la finale -reportée- sera finalement diffusée ce dimanche 14 février, en streaming, on donne une dernière fois la parole aux finalistes, au jury et à l'organisation, pour s'exprimer sur la difficile question de la pertinence d'organiser un tel tremplin en pleine pandémie.

"Plus que de la déception, c'est de la lassitude" que ressentent les centres culturels après la conférence de presse tenue à l'issue du dernier Comité de concertation (Codeco) consacré à la gestion de l'épidémie de Covid-19, réagit vendredi soir Patricia Santoro, directrice de l'association des centres culturels.

Durement frappé par la crise sanitaire, le milieu du cinéma belge se regroupe autour d'une lettre ouverte envoyée à plusieurs ministres par la Fédération des Cinémas de Belgique (FCB), et signée par 113 acteurs du secteur. Leur requête: des mesures de soutien urgentes et significatives pour le secteur du cinéma. 1.250 emplois sont menacés, mais c'est surtout un pan de la culture belge qui se retrouve en péril.

Au lendemain du Comité de concertation annonçant de nouvelles mesures face au Covid, Vincent Hublet, travailleur du secteur du spectacle et de l'événementiel non subsidié, a eu besoin de réagir. Voici son coup de gueule.

Ce Crash Test S06E07 a pour vous une bonne et une mauvaise nouvelle. La mauvaise, c'est que mine de rien, vous venez de vous faire lâcher par à peu près tout le monde en pleine pandémie de Covid. La bonne, c'est que c'est assez libérateur. Une chronique qui ne va pas plaire à tout le monde... mais qui en a encore franchement à faire des avis des uns et des autres, hein?