Tout sur Colson Whitehead

Une, deux, trois, quatre, cinq... On ne compte plus les pubs qui mettent en scène des mannequins noires ou métisses dans le dernier numéro bien dodu de M, le magazine du week-end du Monde. À la grosse louche, deux tiers des marques de luxe qui se bousculent dans ce spécial mode jouent la carte du métissage. On est loin ici du style Banania dans lequel les Noirs ont longtemps été cantonnés, et pas que dans Tintin au Congo.

Barry Jenkins, le réalisateur de Moonlight, adapte en série The Underground Railroad, le roman de Colson Whitehead retraçant, dans l'Amérique des années 1850, la course éperdue d'une jeune esclave aspirant à la liberté. Entre réalité crue et horizon fantasmagorique, une magistrale odyssée.

Choisir, c'est renoncer, disait André Gide. Mais parfois, on n'a pas envie de faire le tri dans nos envies. C'est ce qui s'est passé au moment d'achever la couverture de ce numéro. Deux sujets tenaient la corde.

Tous les deux ans, le festival America convoque à Paris (Vincennes) ce que la littérature américaine du nord produit de mieux pour un programme de rencontres, débats et conférences proprement ébouriffant.