Tout sur Chloé Zhao

4 star star star star star

Se déployant dans l'immensité de l'espace états-unien, le film de Chloé Zhao, triplement récompensé aux Oscars, s'attache aux laissés-pour-compte en rupture de rêve américain.

Avec son multi-oscarisé Nomadland, la cinéaste chinoise Chloé Zhao prend le pouls des États-Unis à la suite des nouveaux nomades qu'une situation économique intenable a poussés sur la route. Et signe, en prise sur la faillite du rêve américain, un film d'une ravageuse beauté. Entretien.

Troisième long métrage de Chloé Zhao, Nomadland a raflé la mise aux Oscars, repartant avec les trophées du meilleur film et de la meilleure réalisatrice. Un prix que seule une autre femme, Kathryn Bigelow, avait remporté auparavant. C'était en 2010, pour Démineurs.

Nomadland, mélange unique en son genre de road movie, de western, de drame social et documentaire qui suit des Américains âgés vivant sur les routes après avoir tout perdu lors de la crise des "subprimes", a raflé dimanche les trois principales récompenses de la cérémonie des Oscars.

Les passagers transitant dimanche soir par la gare ferroviaire Union Station de Los Angeles remarqueront une agitation inhabituelle : aménagée pour l'occasion en raison de la crise sanitaire, elle accueillera la 93e édition des Oscars.

Le film Nomadland est sorti vainqueur dimanche soir de la cérémonie des Golden Globes qui ont également distingué un grand nombre d'artistes noirs, dont le défunt Chadwick Boseman, dans des catégories majeures après avoir été vivement critiqués cette semaine sur l'absence de juré noir au sein de l'organisation.

Un champion de rodéo esquinté tente de garder le goût de vivre: argument tragique d'un film en prise directe sur le réel inscrit au coeur de la beauté sauvage, déchirante, des grands espaces du Dakota du Sud. Notre film de la semaine.

Les sections parallèles du grand raout cannois ont offert leur lot de découvertes, surprises et autres confirmations marquées du sceau de l'obsession. Tour d'horizon.