Tout sur Charleroi

Les grands musées sont donc les premiers lieux culturels à rouvrir leurs portes après quelque neuf semaines de confinement. Les dates de reprise varient selon les institutions.

Grands soirs à Charleroi: le Tanztheater Wuppertal, la compagnie de la chorégraphe allemande Pina Bausch disparue en 2009, se produisait pour la première fois en Wallonie, avec une des pièces les plus célèbres de son répertoire. Dans son immense champ d'oeillets, Nelken (créé en 1982) interroge les rapports hiérarchiques et l'obéissance.

Le Collectif Mensuel reprend la recette de Blockbuster, l'enrichit et l'applique au destin de l'île de Nauru, exemplaire de ce que l'homme peut faire de pire à son environnement. Après sa création à Liège Sabordage était à l'Eden à Charleroi, dans le cadre d'une tournée belge qui ne fait que commencer.

Making Sense of Infinitytitre Stef Kamil Carlens pour un second album solo aussi politisé que finement travaillé dans les nuances chromatiques.

La chorégraphe Lara Barsacq poursuit son exploration de l'histoire des mythiques Ballets russes en s'attachant à une figure féminine oubliée: Ida Rubinstein, muse de Serge de Diaghilev, interprète scandaleuse de Salomé et commanditaire du Boléro de Ravel. Un hommage prochainement créé dans le cadre de la Biennale de Charleroi danse, vu en pré-générale.